19 septembre 2006

L'Héritage

de Gela et Témur Babluani 0/5 Un film à l'incroyable saveur d'amateurisme (cadres, dialogues, acteurs), et pour cause, des conditions de tournage très compliquées nous explique l'équipe du film. Voilà le problème de ce duo père/fils de cinéastes qui se prennent à la va-vite pour les témoins de la crise des civilisations et de la modernité. Tout ça pour raconter une histoire bêbête comme tout, avec une pirouette finale censée moraliser l'ensemble. Une sorte de film humanitaire.
Posté par prenomjulien à 10:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 septembre 2006

Jardins en automne

de Otar Iosseliani 4/5 Aucune lourdeur et aucun dérapage de bons sentiments, c'est remarquable de précision et d'intelligence pour cette comédie à échelle humaine où défile toute la galerie de la France d'en haut à celle d'en bas. Du début à la fin flotte le spectre de Jacques Tati, chaque cadre est comme une scène de théâtre, aucune parole n'est superflue. Une excellente surprise (désolé je ne connaissais pas Iosseliani auparavant).
Posté par prenomjulien à 18:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 septembre 2006

Taxidermie

de György Pálfi 4/5 Absurde, stupéfiant, drôle, laid, beau, organique, répulsif, intriguant, remuant, incroyable, démoniaque, absurde !
Posté par prenomjulien à 01:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 septembre 2006

Flandres

de Bruno Dumont 2/5 Contrairement au dernier film de Loach, Dumont impose un vrai choix de mise en scène pour son histoire humaniste sur toile de fond militaire, justifiant pour moi son Grand prix cannois. Malheureusement le récit prend quelques tournants moraux douteux, ce qui joue contre lui, au lieu d'en faire un grand film politique engagé. L'étonnante charge totale contre l'armée, dont quelques séquences de sadisme gratuit, annule toute l'honnêteté documentaire qui semblait découler de ces images de guerre d’un réalisme rare.... [Lire la suite]
Posté par prenomjulien à 14:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 septembre 2006

La science des rêves

de Michel Gondry 2/5 C'est malheureusement le film le plus prévisible que j'ai vu depuis bien longtemps. A la limite, ceux qui n'ont jamais vu les petits films et clips bric à brac de l'inimitable Gondry auront un agréable petit effet de surprise, mais parvenir à s'émouvoir d'une histoire d'amour aussi simplette... Cela donne un métissage, certes original, mais rapidement fatiguant, entre une comédie romantique parisienne et l'univers bricolo du plus world des réalisateurs français. Pourquoi Michel n'est-il pas humblement resté aux... [Lire la suite]
Posté par prenomjulien à 13:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 septembre 2006

Ca brûle

de Claire Simon 5 /5 Loin des clichés d'un cinéma d'auteur parisianiste et des histoires d'amours surannées (que l'on pourrait craindre à cause de l'affiche). Ces portraits d'adolescents sont absolument inédits (on pense beaucoup à Larry Clark, dans sa version provençale) et font le contrepoint détonnant avec la lenteur d'une mise en scène introspective et onirique. L'épilogue est d'anthologie (à tous les niveaux). Mais il faut aussi avouer que c'est le film typique qui agacera une bonne partie des spectateurs, à cause... [Lire la suite]
Posté par prenomjulien à 20:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 septembre 2006

Le vent se lève

de Ken Loach 1/5 Après Michael Moore et son brûlot sur Bush c'est au tour d'un grand cinéaste à la réputation inattaquable d'être un peu naïvement récompensé par le festival de Cannes. Probablement pour répandre la bonne cause dans le monde, surtout en ces temps troublés. Le film est un très classique récit romanesque, engagé et didactique comme il faut, sans grande subtilité, très éloigné de ce qu'a l'habitude de faire Ken Loach. Je vous conseille plutôt d'aller revoir "Bloody Sunday" de Paul Greengrass (2002) sur ce... [Lire la suite]
Posté par prenomjulien à 19:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]