18927494_w434_h_q80de Steven Spielberg
4/5
L'exact résultat inverse de la reprise de la trilogie Star Wars, comment imaginer une meilleure résurrection des aventures d'Indiana Jones ? Peut-être cela provient-il de l'intelligence d'avoir suivi dans le scénario du film le même écart chronologique qui le séparait de la sorti du dernier volet en 1989. Ceci nous amenant au milieu des années 50, en pleine guerre froide ; après les nazi, les espions russes (l'Histoire ironiquement au service du romanesque). Mais cette époque est aussi liée à l'avènement d'une certaine subversion de la jeunesse incarnée par la génération James Dean. Or c'est justement l'un de ses clones qui va amener la réplique au vieillissant Harrison et former ce duo hétéroclite improbable, source de multiples situations pétillantes de drôlerie. Sans doute un mythe cinématographique sans l'aura de sa star perd t-il tout de sa splendeur (ceci se vérifiant avec les derniers films de Georges Lucas ; et dire qu'il avait co-créé ce personnage d'Indie, et dire aussi que son vrai personnage charismatique c'était celui d'Han Solo, incarné par ... )